Presse

De la minute 6 à la minute 15, un bon moment de rigolade 🙂

« La démarche d’Anne-Sophie Novel est plutôt inhabituelle. Ce n’est pas réellement un documentaire sur la manière de consommer l’information, ni sur celle de la produire. L’idée se situe entre les deux. Elle parvient à quitter l’entre-soi qui caractérise les journalistes tout en touchant les faiseurs d’infos. Une prouesse impressionnante de maîtrise, pleine d’humour et ajustant le parfait recul sur un monde qui doit s’interroger sur ce qu’il veut devenir. Un film bien méta qui voyage entre la France et le Danemark, les States et l’Angleterre, à la rencontre de journalistes ou de consommateurs d’actualités qui ont décidé de modifier leur rapport à l’information. Comme Demain, mais pour les médias. Avec un peu moins de moyens, mais avec le même brio« .

Cas de conscience. Depuis quelques années, le baromètre de La Croix témoigne du peu de confiance que les Français accordent aux médias. Publié mercredi 27 janvier, la dernière édition couvre l’année 2020, année de crise où la population a été suspendue aux actualités.

Eté 2020 - Interview pour le campus de l'AFD, lors du Festival Agir pour le Vivant, à Arles

« Voilà un film solide mais non dépourvu d’humour, sorti il y a quelques mois mais qui, par les temps qui courent, ne peut pas faire de mal.

(…)  Un film épatant qui tourne depuis un an dans les salles de cinéma françaises lors de projections suivies de débats (boudé par les chaînes françaises, il n’a jusque-là été diffusé que sur la RTBF, la télévision belge francophone, ou sur la RSI en Suisse) et cherche à redonner tout son sens au métier. » 

« La force du documentaire d’Anne-Sophie Novel ? Il souligne l’importance d’une information de qualité dans une société démocratique. Producteurs et consommateurs de l’info ont chacun un rôle à jouer pour résoudre l’équation. Et Aron Pilhofer de conclure « Le produit d’info du futur sera plus collaboratif, plus responsable, plus transparent et pour être honnête beaucoup plus humble. »« 

« Il faut lire cet ouvrage de réflexion, d’une grande finesse et fondé sur un examen précis des faits. Anne-Sophie Novel ne se borne pas à dresser un constat pessimiste. Si tout semble déjà avoir été dit sur le choc entre une population défiante face à une profession confrontée à une grave crise de son modèle économique, ce n’est pas la fin de l’histoire. Des solutions existent pour sortir de la crise et certaines d’entre elles sont déjà à l’oeuvre grâce, notamment, à de nouveaux formats d’information en cours d’expérimentation, abondamment détaillés au fil du livre.  « 

L'indépendant

Audiens le média

Union des clubs de la presse de France et francophones

« D’une certaine façon ce livre constitue une sorte d’encyclopédie à laquelle on peut se référer pour engager la construction d’une information adaptée à notre monde et à son devenir. »

Aqui

« Les médias, le monde et nous. Nous, journalistes, lecteurs, auditeurs, téléspectateurs, internautes, et avant tout citoyens. Des citoyens qui doivent impérativement se poser deux questions : comment est produite l’information ? Comment consommons-nous l’information ? A l’image de la malbouffe, nous sommes victimes d’infobésité ou à l’inverse de médianorexie. La métaphore filée de l’alimentation parcourt l’ouvrage, avec l’objectif clair de nous faire prendre conscience de la qualité nutritionnelle de l’information. Nous consommons au quotidien une actualité chaude, bien souvent réchauffée, sans saveur, des recettes prises les uns aux autres, si bien que l’on mange la même chose dans tous les journaux. Une actualité brûlante parfois, livrée au public sans attendre, et on finit par s’en brûler les doigts. Une actualité si pauvre qu’elle ne nourrit pas notre esprit, obstinée qu’elle est à capturer notre attention. Le public finit par se cuisiner ses propres informations, s’exposant à certains risques : chercher ce qui conforte ses certitudes, croire des rumeurs, être piégé par des fake news. »

CB News

« L’analyse est vraiment nourrie, elle dissèque les rapports à l’information en s’appuyant sur un (trop ?) grand nombre d’exemples d’actualités et de faits divers. La manipulation, l’indépendance, …vont de pair avec un rejet global des institutions et une défiance généralisée, mais aussi un grand appétit insatisfait pour une nouvelle vision du monde. Les nouvelles technos, l’accélération du présent nourrissent cette infobésité qui nous donne des haut-le-cœur permanents. L’analyse se double d’une recherche de pistes de solutions intéressantes »

France Culture - Le temps du débat

Le Petit Journal

« La parution de son livre complète les problématiques exposées lors de son film documentaire sorti en mars 2019. Cette réflexion repose sur une problématique actuelle : les relations conflictuelles entres les médias et leurs auditeurs. En effet, le film s’ouvre sur l’image d’un marché dans lequel Anne-Sophie Novel se trouve à un kiosque rempli de journaux. La journaliste interroge les passants sur leur rapport aux médias et le constat est sans appel : tous affirment n’avoir plus confiance en eux. Dès lors, elle décide de s’intéresser à cette déconnexion et les raisons pour lesquelles son métier a perdu une partie de sa considération. »

L'obs - D'après l'AFP

RCF - Une heure pour le dire

Echange enregistré à l’occasion des 30 ans de RCF Drôme, animé par Philippe Lansac de RCF National :

Challenges

A quand remonte la détestation des médias? Est-il possible de renouveler le métier de journaliste? Dans son ouvrage « Les médias, le monde et nous », Anne-Sophie Novel explore des pistes de solutions concrètes. Pas simple.

Colibris, le Mag

Comme le démontre Anne-Sophie Novel dans son film documentaire et son dernier ouvrage Les Médias le monde et nous (Actes Sud, 2019), malgré les fake-news qui inondent les réseaux sociaux (mais aussi certaines « institutions » médiatiques), toutes les feuilles de choux ne sont pas à jeter à la poubelle ! De même, si le monde économique et financier a très largement investi – pour ne pas dire acheté – la plupart des médias, les rédactions ne sont pas toutes « aux ordres »… Malgré cet évident fil à la patte, les journalistes parviennent aussi à révéler des scandales financiers et écologiques, et divers mécanismes délétères pour notre démocratie.

Son ouvrage n’est pas seulement pédagogique sur la fabrique de l’info, sur ses contraintes, ses contradictions, sa diversité aussi, sur les pouvoirs qui se cachent derrière certains titres et sur ceux que ces médias « influenceurs » ont créés. Il a surtout l’immense vertu a remettre le lecteur et citoyen au cœur du système médiatique, en nous invitant à réfléchir à quelle information nous voulons. Aux rôles et aux postures que nous attendons des journalistes. Surtout à la lecture des crises écologiques, politiques et social actuelles : il y a-t-il un journalisme « utile », à quoi et pour qui ? toxique, et en quoi ? Comment les acteurs de premier plan de ces crises – et notamment les scientifiques – communiquent ou devraient communiquer ? Comment éclairer et outiller les citoyens sans les manipuler ?

France Inter

France Inter - La Terre au Carré

La Croix

Économiste de formation, la journaliste Anne-Sophie Novel sort chez Actes Sud cet ouvrage inspirant, qui propose des « pistes de réconciliation » entre le public et les journalistes. Fruit de cinq ans de travail, il complète son documentaire « Les Médias, le monde, et moi », fourmillant d’exemples à travers le monde.

RCF - Quelles pistes proposer face à la défiance du grand public envers les médias?

22 octobre 2019 - Anne-Sophie Novel, journaliste et auteur Présentée par Blandine Jannin, Violaine Attimont
Trois questions à… le matin avec Blandine Jannin Puis le soir dans le 18/19 en Nouvelle Aquitaine avec Emmanuel Labails

Ouest France

22 octobre 2019 - Supplément Ouest-France sur le Presstival du 19 novembre 2019, par Timothée Gigan Sanchez
Article Ouest France Press'tival 19 novembre 2019

Article Ouest France Supplément Press’tival du 22 octobre 2019

Journalism.co.uk

« News diets have become akin to junk food and it is harming our audiences’ mental health. Anne-Sophie Novel explains what we can do to serve healthier options and improve the way we ‘make the news' »

La Croix

« Ce défi citoyen de grande ampleur visant à mieux s’informer entend agréger des initiatives existantes. À l’image du documentaire Les Médias, le monde et moi, diffusé pour le moment lors de débats publics et sur la plateforme docstv.fr, mais dont l’Institut national de l’audiovisuel diffusera des modules. Très inspirant, ce film fait découvrir des médias envisageant le journalisme autrement, en renonçant à la course à l’information pour privilégier la lenteur, en ayant le souci d’être constructif et plus positif, en devenant des « quasi médiateurs » de la société. Le livre qui l’accompagne, Les Médias, le monde et nous (2), propose par ailleurs une « cure de détox » et un régime pour mieux s’informer, en privilégiant des médias qui ont pour curseur la recherche du bien commun. »

O2 Radio

La Montagne

Un long entretien publié alors que le film était projeté lors du Centenaire du groupe le vendredi 4 octobre matin, dans les locaux du journal.

Binge, Programme B

Journal Open Edition

Ce documentaire soulève des questions essentielles sur l’évolution des médias. Il ouvre grand la voie à la réflexion sur le rôle que les journalistes devront jouer dans l’avenir, mais également sur celui des pouvoirs publics et sur leur capacité à réguler l’impact des médias sur les populations, à favoriser la cohésion sociale. La journaliste termine son documentaire en interrogeant les pratiques d’un public qui, par le recours aux réseaux sociaux et aux nouveaux contenus informatifsfait montre d’une envie de « consommer de l’information différemment », selon les mots d’Axel Lattuada, le vidéaste qui a co-créé la web série Et tout le monde s’en fout. Laissé en suspens sur cette dernière question, le spectateur se prend à souhaiter un deuxième film, qui viendrait éclairer plus avant les attentes de ces citoyens consommateurs d’informations, dont on souhaite « éduquer les esprits », comme le dit Benoît Raphaël, expert en innovation digitale et média.

A PARTE, le podcast de Ginkio

Sud-Ouest

« En pleine crise globale de confiance, « Les médias, le monde et moi » se veut comme un outil qui ouvre les débats et la réflexion. »

Sur le blog des Journalistes-écrivains pour la nature et l’écologie (JNE)

Sur le blog des Eco-Sapiens

Podcast "Au Gré Du Ground #54"

Le Zéphyr

Up Inspirer

Alter Echos #472

Chronique de Caroline Megglé sur Medium

Radio Nostalgie Belgique

21 MARS 2019 - Y'a de l'idée, par Leslie Rijmenams

 

Moustique

RTBF La Première

Dans la matinale de la Première, Jour Première, en Belgique. A l’occasion de la diffusion sur la RTBF dès le 21 mars de notre documentaire.

Vivre Belgique

Radio Nova

France Culture

26 janvier 2019 / LA FABRIQUE MÉDIATIQUE - Caroline Broué

La Croix

24 janvier 2019 / "La posture des journalistes doit évoluer" - Aude Carasco

« La violence qui se manifeste envers les journalistes est nouvelle, mais pas la défiance envers les médias. Il y a toujours eu ces idées reçues que les journalistes étaient riches, proches du pouvoir et des actionnaires, manipulés. »

La suite ici sur le site de La Croix

 

France Culture

24 janvier 2019 / Défiance à l'égard des médias : comment remonter la pente ? - Hervé Gardette

Le 32e baromètre de la confiance des Français dans les médias publié par La Croix montre que le fossé se creuse entre citoyens et journalistes : la défiance progresse et aucun type de médias n’est épargné. Quelles solutions pour inverser la tendance et réconcilier les Français et les médias ? Plus d’informations ici sur le site de France Culture

RCF

24 janvier 2019 / "bien s’informer c’est comme bien manger" - Stéphanie Gallet

RFI

France 3

Le J Terre

Dossier de presse